DATABASE
DATABASE
Check updated information about occupy movement around the world.
Report INITIATIVES and information about your local situation as well as IDEAS and PROJECTS.
Register in order to RECEIVE ALERTS of events related to your locality and FEEDBACKS from your reports.
Translators needed!!!
TRANSLATORS DESPERATELY NEEDED
Contact us if you can translate into MANDARIN, ARABIC,FARSI,JAVANESE,PANJABI,URDU,FRANCAIS,TELUGU, VIETNAMESE,ESPANOL,RUSSIAN,PORTUGUES, ENGLISH (if not existing), JAPANESE, SWAHILI, HAUSA, AMHARIC, YORUBA, KURDISH,LINGALA, AFRIKAANS or any other language!!

Guide Sommaire sur les dynamiques de groupes en assemblées populaires

Download Guide pratique pour la dynamisation des assemblées

Guide rapide pour la dynamisation des assemblées populaires
Texte internationale utilisé pour l’élaboration de nombreux campement d’indigné au travers le
monde. Espagne, Etat-Unis, Angleterre, Allemagne, Hollande, Belgique etc…
Texte réalisé depuis la commission de dynamisation des assemblées du campement Sol
(Madrid), à partir de différents écrits et résumés consensués au cours des Assemblées Générales
réalisées dans le dit Campement jusqu’à la date du 31 mai 2011.
Le présent Guide rapide à pour but de faciliter et de dynamiser le développement des
différentes Assemblées Populaires générées par l’initiative du Mouvement du 15 mai. Le présent
guide rapide s’actualisera et sera révisé périodiquement. Il n’offre en aucune manière un modèle
restreint, clos, qui ne puisse s’adapter par la suite aux consensus des différents cas d’une assemblée
concrète.
Depuis la commission de dynamisation des Assemblées de la Place de Sol, nous invitons à
toutes les personnes compagnes à assister et à participer aux réunions, plans de travail et
Assemblées internes de la dite commission, ouverts à n’importe quelle personne qui désire y assister
afin de participer aux maintien, perfectionnement, et développement de ces derniers.
Réflexion ouverte sur la Pensée Collective
Nous voulons partager quelques unes de nos impressions mais nous vous encourageons à
continuer à y réfléchir afin quelles soient débattues. Nous croyons qu’il est nécessaire de nous
centrer sur un sujet très important du mouvement : la Pensée Collective.
La Pensée Collective est complètement opposée au système actuel qui se régit en vue d’ une
pensée individualiste. Il est donc difficile d’assimiler et d’appliquer. Nous avons besoin de temps,
c’est en effet un long processus. Normalement face à une décision, deux personnes ont tendance a
confronter ou à défendre férocement leur point de vue respectif, en ayant pour objectif de
convaincre, de gagner ou tout au plus d’atteindre un point de médiation.
L’objectif de la pensée collective est de construire. C’est à dire que deux personnes avec des
idées différentes vont mettre leurs énergies à construire quelque chose. Il ne s’agit pas alors de mon
idée ou de la tienne. Ce sont les deux idées ensemble qui donneront un produit nouveau qu’à priori,
nous ne connaissions pas, ni toi, ni moi. C’est pourquoi il est très important de pratiquer l’écoute
active, durant laquelle, nous ne sommes pas uniquement en train de préparer la riposte ou réplique
que nous allons donner ensuite.
La Pensée Collective, ou réflexion collective, vient lorsque nous comprenons que toutes les
opinions, les nôtres et les autres, sont nécessaires pour générer l’idée d’un consensus. Une idée qui,
au travers de sa construction, de façon indirecte, nous transforme.
Rassurez-vous, nous apprenons de jours en jours. Comme nous prouve différents campements
au travers le monde réunissant plusieurs millier de citoyen, nous pouvons obtenir ce résultat.
Il faut juste un peu de temps.
La pensée collectifs implique:
– Se sentir une partie du tout
– Se laisser imprégner et intégré le raisonnement de l’autre.
– Ne pas ressentir l’autre comme un adversaire, mais comme un composant du tout, comme un





élément de l’ensemble, à égalité de conditions.
Respecter les opinions non par discipline, sinon par le désir
Avoir une attitude positive pour voir ce qui unit, pas ce qui sépare
Aller « en faveur de… » au lieu « d’aller contre… »
Penser à priori que l’autre va m’enrichir
Ne pas réagir immédiatement. Cela me permettra d’assimilé pleinement l’autre raisonnement
pour mieux le complété.
Ici, la pensée collective est mis en place et proposé grâce à une organisation sociétale horizontale.
Qu’est-ce que l’organisation horizontale?
C’est un manière d’organisation sociale qui implique l’égalité de toutes les personnes
participant à un groupe ou société. Il n’y a pas de hiérarchie, et c’est opposé à l’organisation verticale
dans laquelle certaines personnes prennent des décisions et les autres doivent les suivre.
La méthode utilisée dans le cas d’une organisation horizontale d’une société ou un groupe est
la méthode de l’Assemblée.
CONCEPTS BASIQUES
Qu’est-ce qu’une Assemblée Populaire ?
Une Assemblée est un espace de rencontre, basé sur l’égalité entre les personnes. Cette
assemblée ayant un objectif, un but commun.
C’est un comité de prises de décisions participatives qui recherche un consensus. On
argumente le mieux possible pour obtenir la décision la plus en accord avec les différentes opinions,
et sans confronter les opinions opposées, comme pour un vote.
Son déroulement doit être pacifique, en respectant tous les points de vue, après avoir laissé de
côté les idéologies, les préjugés et idées reçues. Une assemblée ou réunion, ne doit pas se
concentrer sur un discours idéologique, mais plutôt sur des questions d’ordre pratique “De quoi
avons-nous besoin? Comment l’obtenons-nous? “.
L’Assemblée est basée sur la libre association. Si tu n’es pas d’accord avec ce qui a été décidé,
tu n’es pas obligé de le faire. Chacun est libre de faire ce qu’il veut. L’Assemblée a pour objectif de
générer de l’intelligence collective, des axes communs de pensée et d’action. Il faut encourager le
dialogue et apprendre à se connaitre les uns et les autres.
Les assemblées populaires peuvent être :
– Information: les participants exposent des informations d’intérêt commun. Il n’y a pas de
débat.
– Réflexion: il s’agit de réfléchir ensemble, de penser sur un sujet, une situation, un problème.
Vous devez donner des informations, mais il n’es pas nécessaire d’arriver à une décision pour
le moment.
– Décision: implique que le groupe doit en arriver à une conclusion ou à une résolution
conjointe sur le sujet travaillé. Pour ce faire, il est nécessaire que se donnent les deux étapes
précédentes (avoir une information et réfléchir à son sujet), pour arriver à la construction
d’un consensus.
Quelles sortes d’assemblées sont utilisées à ce jour?
Les assemblées de Groupes de Travail, Assemblées des commissions, Assemblées de
quartiers. (chaque district, quartier, , ville et villages, lieu-dits).
Les Assemblées Générales : basé à la Défense (Changement probable pour la période
hivernale) et les Assemblées générales de Paris (villes Paris, la Défense + Banlieue). Celle-
ci(générale) est de dernière instance, délibérative en fin de compte, à partir de laquelle, sont adoptés
les consensus finaux pour articuler les différents volets de l’action commune du Mouvement 15-M
de chaque ville.
Qu’est-ce qu’un consensus?
Le consensus est l’élaboration collective d’une solution ou d’une décision sur un thème ou
sujet en commun. Ce n’est pas l’élaboration d’une proposition visant à inclure tous les besoins
individuels, mais la synthèse de toutes les opinions individuelles pour la construction de la
meilleure option pour l’objectif commun du collectif.
Le consensus implique :
– Comprendre clairement l’ objectif commun du groupe, de la collectivité.
– Être conscient du fait que que le collectif se construit à partir des contributions et des
connaissances de chaque individu, il est donc nécessaire à la communication, l’écoute et le
respect des opinions de chacun.
– Savoir que ce n’est pas une une compétition, mais une construction.
– Savoir que cela nécessite un processus et se donner le temps et les étapes nécessaires pour le
faire.
Les étapes nécessaires sont les suivantes:
– Créer une ambiance de groupe, de détente, d’écoute, de respect et de complicité au sein du
groupe.
– Fournir des informations de chaque individu ou sous-groupe pour que cela serve d’outil
d’analyse pour la réflexion.
– Produire une réflexion.
– Commencer à construire la proposition basée sur les points qui sont clairement en commun.
– Avancer étape par étape dans le développement de la proposition à travers la pensée
collective.
– Célébrer ce qui a été consensué.
C’est la forme de décision finale des Assemblées pour chaque proposition concrète qui est
partagée et consentie. Les propositions peuvent venir d’un groupe de travail ou d’une personne
individuellement. Le consensus est atteint lorsque dans l’Assemblée, il n’y a pas de position
fermement et radicalement contraire à la proposition.
Toute proposition devrait atteindre ces critères, cette formule :
1- Que propose-t-on
2- Pourquoi c’est proposé?
3- Comment se développera cette proposition si le consensus est atteint?
En bref: Quoi ? / Pourquoi ? / Comment ?
Qu’est-ce qu’un consensus Direct?
Consensus obtenu quand il n’existe aucun avis radicalement contre: ” proposition / consensus.”
Qu’est-ce qu’un consensus indirects?
Consensus obtenu après avoir discuté des positions différentes au sujet de la même proposition qui
n’a pas atteint un consensus Direct.
Étapes à suivre pour parvenir à un consensus indirect:
1 – Quoi / Pourquoi / Comment.
2 – Après la question du modérateur ou de la modératrice: “Existe-t-il une opinion fortement
contre ?” Si il y en a, UN PREMIER TOUR DE PAROLES S’OUVRE sur le débat.
À partir du tour de paroles, et de la Coordination, UNE PREMIERE RONDE DE DÉBATS
S’OUVRE. On dispose de trois arguments en faveur et de trois autres contre. Après cela, on
recommence à demander à l’Assemblée, qu’elle montre son opinion au moyen du langage Commun
des signes.
Si aucun consensus n’est atteint, la personne modératrice accordera 3-5 minutes pour permettre à
l’Assemblée de dialoguer depuis leur place, par petits groupes. Après cette courte pause va s’ouvrir
une deuxième ronde d’interventions de PROPOSITIONS DE CONSENSUS.
Une fois terminées ces deux rondes, si L’OBJECTIF DE CONCENSUS N’EST TOUJOURS PAS
ATTEINT:
a) Si la proposition émane d’une Commission ou d’un Groupe, elle sera déplacée à nouveau
pour sa reformulation.
b) Si la proposition émane d’une personne particulière, elle devra être dirigée vers une
Commission ou Groupe de Travail compétent, afin que soit consensué son utilité. La présente sera
reformulée à la prochaine Assemblée, dans le but d’un consensus avec la même procédure. Ainsi de
suite, jusqu’à un consensus réel.
RÔLES, FONCTIONS pour que se déroule une ASEMMBLÉE MULTITUDINAIRE (de
masse).
Il est important de garder le calme gestuel, pour éviter de transmettre les sentiments ou des
affects personnels. Il est bon de toujours se rappeler la valeur d’un sourire dans les moments de
tension ou de blocage. La précipitation et la fatigue sont les ennemis de consensus.
1. EQUIPEMENT -LOGISTIQUE:
De trois personnes à X personnes, chargées de fournir et / ou utiliser des outils physiques
nécessaires à la réussite du déroulement de l’Assemblée. Ils doivent dessiner le plan sur le
sol, sur le terrain pour organiser les espaces, les couloirs qui permettront le mouvement entre
les personnes assises. Ils doivent contrôler le système audio, sièges pour les personnes à
mobilité ou énergies amoindries, fournir de l’eau ou des parapluies, et en cas de températures
élevées ou une exposition prolongée au soleil, penser aux ombrelles et parasols)
2. PERSONNES DE L’ASSEMBLÉE :
Toutes les personnes participant à l’Assemblée ainsi que des équipes de dynamisation, et les
membres des Commissions ou des Groupes. Ils sont la raison d’être de l’Assemblée, son
principe et son but ultime. Nous sommes tous responsables de la revitalisation, de la
dynamisation et de la construction de l’Assemblée.
Leur fonction: ils écoutent les différents orateurs, participent à des questions qui nécessitent
un débat à travers le temps de parole, qui se nomme le Tour de Paroles, et peuvent faire des
propositions individuelles ou partager des évaluations subjectives en s’inscrivant au fur et à
mesure, sur demande seulement, aux collègues du temps de parole (normalement habilités
dans les phases finales de chaque Assemblée).
3. EQUIPE TOUR DE PAROLES:
De deux à quatre personnes (en fonction du nombre de personnes dans les assemblées)
situés entre les personnes dans les assemblées le long des couloirs de passage. Il est
recommandé que vous portiez un badge afin d’être localisé rapidement. Ils portent
habituellement un signe de “TOUR DE PAROLES, souvent rédigé pour le rendre visible,
surtout à la fin de chaque intervention. Ils sont chargés de prendre note des sollicitudes pour
prendre la parole. Pour éviter des perturbations et d’accélérer le processus, ils doivent
demander à la personne compagne ou compagnon:
1. Est-ce bien en relation avec ce dont dont nous parlons? (Rappelez-vous le sujet
particulier à traiter)
2. Est-ce une réponse directe à ce qui s’est dit?
3. Pour ou contre?
Avec cette information, la personne compagne ou compagnon prendra le nom ou le prénom, et
si l’intervention parlée n’est pas directement liée à l’objet traité, elle mettra le nom sur la liste de
DIVERS ou Autres sujets et l’informera qu’elle pourra s’exprimer en dehors du temps ouvert pour
l’Assemblée en l’orientant vers d’ autres domaines de débat et de réflexion, des espaces de
discussion, groupes de travail etc.
Il faut un profil conciliant, positif, neutre, et patient. Également recueillir la demande de
relève du tour de rôle de modérateur. Ceux ci doivent se relayer. Dans la mesure du possible, donner
la priorité dans le temps de parole à ceux qui n’ont pas participé. Un feuillet commun évitera d’
annoncer l’heure de fermeture à chaque tour de parole au sein de chaque sujet à traiter. Il faut avec,
bon sens, essayer de ne pas allonger indéfiniment chacun des sujets traités.
COORDINATION DE L’ÉQUIPE – LES TOURS DE PAROLES:
Une ou deux personnes en communication étroite et constante avec l’équipe “Tour de paroles”
chargées de recueillir les différentes demandes de temps de parole qui leur sont arrivées, afin de les
trier avant de les mener vers l’espace modération. Au cas où vous êtes au milieu d’un débat ouvert,
surtout si il est chauffé, il faut informer et coordonner les différents temps de parole en circulation
pour éviter de répéter les mêmes messages ou servir de médiation entre les positions similaires,
pour finalement présenter dans l’espace un seul message de modération réunissant le programme de
base.
Le coordonnateur(s) sert uniquement de filtre, il est neutre, et en aucun cas, il ne doit donner
son appréciation sur le contenu de chaque intervention ni laisser deviner ce qu’il en pense. Pour
veiller à ce que les orateurs ciblent bien le thème, les coordinateurs, ou modérateurs doivent sans
cesse leur rappeler le sujet concret qui est traité. En cas d’intervention hors sujet, les orateurs seront
orientés vers d’autres groupes de travail …) Une fois l’intervention coordonnée, ils informent les
modérateurs., Ainsi, ils pourront coordonner les ordres de l’animateur au modérateur.
EQUIPE -ANIMATEURS:
Deux ou trois personnes qui soutiennent la (personne) modérateur. Ils sont le «Jiminy
Cricket» de l’animateur, les seuls qui se dirigeront directement à l’animateur pour encourager la
concentration et l’impartialité. Ils sont placés autour de la zone de modération.
Ils sont chargés d’aider la personne modératrice à synthétiser et à reformuler les propositions
d’une manière objective et impartiale, afin de faciliter la circulation de l’information. Cette dernière
arrive depuis la “Coordination” jusqu’au modérateur donnant le pas aux différentes interventions
dans un ordre adéquat ; On doit veiller à ce qu’aucune personne de l’Assemblée ne distraie l’état de
concentration de la modératrice ou du modérateur et on doit aider les personnes qui ont du mal à
s’exprimer, en leur soufflant des tournures de vocabulaire, leur spécifier les possibles erreurs de
synthèse, leur rappeler les choses nouvelles survenues dans l’ordre du jour etc..
En cas d’Assemblées très nombreuses, on peut distinguer la figure du ” facilitateur direct” afin
de donner des directives encore plus précises à l’animateur.
Un appui important pour assurer le développement positif de l’ensemble peut être incorporé
auprès d’une ou de plusieurs personnes, concentrées dans le but d’intervenir directement en cas
d’arrêts de la discussion, de blocages, ou de discussions trop véhémentes.
Leur rôle serait de rappeler à l’Assemblée, la valeur de la pensée collective, l’importance de
l’écoute active et le sens du consensus.
EQUIPE-EQUIPE ROTATIVE DE MODÉRATION:
Une ou plusieurs personnes qui se relayeront si nécessaire en raison du nombre de participants
ou de la tension qui s’accumule dans l’Assemblée. L’équipe de modération au complet sera celle qui
décidera quand et comment effectuer la rotation des modérateurs, toujours en faveur du
déroulement entier de l’Assemblée.
Le modérateur peut demander une rotation volontaire. Le modérateur doit aider à ce que
l’Assemblée évolue de façon constructive en se basant plus sur le ressenti de l’Assemblée plutôt que
de vouloir, sans sensibilité, se conformer uniquement au protocole.
L’idéal serait que cette attitude soit indispensable, tous nous devons nous respecter les uns les
autres.
Les responsables sont chargés de donner la bienvenue aux assistants ; informer de la nature et
du fonctionnement basique de l’Assemblée ; Présenter les équipes de dynamisation et leurs
fonctions ; Modérer de façon positive et conciliatrice les possibles divergences sans se positionner
en aucun cas, avec aucune des opinion présentées ; Informer de l’évolution de chaque ronde d’avis
“pour” et “contre” durant les processus de Consensus Indirects.
Ils doivent récapituler brièvement, lors de chaque intervention, les sessions de discussions et
d’interventions en répétant le consensus comme ils ont été pris en compte dans les Actes. Il
exprimera également les symboles de l’audience. Si, par hasard, l’orateur du tour, ne s’était pas
rendu compte de cela, il lui est recommandé de conseiller que le public ne lui fasse pas remarquer,
du moins, dans la mesure du possible, pour éviter de conditionner l’intervention.
De même, la personne est chargée de promouvoir un climat d’échange fluide d’idées, de façon
positive dans le ton le plus objectif possible. Le cas échéant, elle pourra soulager certaines tensions,
en favorisant un climat d’échange, en rappelant la valeur positive que toute discussion amène au
mouvement. En motivant les participants, elle peut les encourager à leur participation et leur bonne
humeur.
S’il elle le juge nécessaire, elle peut être remplacée à la demande consensuée de l’Assemblée.
Elle devra informer l’assemblée de tout ce dont parle l’équipe de modération, parler de se qui se dit
aussi hors du micro, afin de promouvoir la transparence.
EQUIPE INTERPRÈTES:
Une ou deux personnes responsables de traduire le langage des signes dans toutes les
interventions orales de l’Assemblée et de traduire aussi les interventions possibles de personnes
avec déficience auditive ou de la parole. Elles auront des personnes de soutien, assises en face
d’elles . Pour faciliter leur travail, il est important de ne pas se placer devant elles et de ne pas parler
trop vite. Dans le cas où vous êtes exposé au soleil direct, la logistique de l’équipe doit placer deux
personnes derrière les artistes avec des parapluies / parasols afin de fournir de l’ombre continue.
EQUIPES – ACTES :
Deux personnes chargées de prendre note de toutes les interventions qui n’ont pas un guide
écrit d’avance. En cas de décisions par consensus, elles peuvent demander que cela leur soit répété
mot à mot. Les points d’accord doivent être ratifiés par l’Assemblée et être correctement
orthographiés. Habituellement, une personne prend des notes et l’autre enregistre sur ordinateur ou a
pris aussi des notes, afin de vérifier et de comparer si l’interprétation des faits est objective et juste.
Les résumés doivent être lus à la fin des points de rassemblement de consensus pour les rendre
claires.
PROPOSITION – PLAN DE SITUATION POUR CHAQUE ÉQUIPE DYNAMIQUE DE
L’ASSEMBLEE.
LOGISTIQUE
Son but est d’organiser l’espace de l’Assemblée avant la célébration pour la rendre
fonctionnelle et efficace. La personne responsable devra délimiter, (en fonction de ses moyens et en
accord avec les autres équipes) d’un espace défini. Cette espace de modération est un rectangle
délimitée à la craie (ou du ruban de couleur collée au sol) face aux organisateurs des assemblées.
Une sorte de scène de théâtre.
Les gens organisateurs des assemblée prendront la parole. Ainsi, il y aura une meilleure
diffusion, aussi visible que possible dans le public. Ainsi, dans l’espace protégé de la “scène”,
devront être disposés: LE MODERATEUR OU MODERATRICE, au centre. Tout autour (toujours
essayer de ne pas leurs cacher la vue, par nos mouvements) sont les animateurs, le plus souvent
accroupis ou assis sur le sol quand il n’agissent pas, et toujours disponibles.
EQUIPE ROTATIVE DE MODÉRATION ET DE COORDINATION DES TOURS DE
PAROLES.
A côté de l’espace de la modération sont situés les porte-parole des groupes de travail et des
commissions qui vont participer dans les différents compte rendus des ACTES. On habilitera un
périmètre de COORDINATION pour les responsables des tours de paroles, toujours joignables
facilement par les participants de l’Assemblés, et le plus loin possible des personnes qui rédigent les
ACTES, afin de ne pas détourner leur attention avec les discussions qui sont générées avant chaque
intervention, facilitant ainsi leur travail.
LANGAGE SYMBOLIQUE ACCORDÉ PAR L’EXPRESSION COLLECTIVE DE TOUTE
L’ASSEMBLÉE.
Pour accélérer le processus d’expression collective, l’Assemblée s’est mise d’accord sur les
gestes du corps ci-dessous pour exprimer les facteurs suivants. Ils sont assez nombreux. Voici les
principaux, libre à vous d’en apprendre d’autre au fur et à mesure des assemblées :
1 .- Applaudissements, accord avec l’orateur: Lever les mains, ouvertes, en les agitant au dessus
de la tête.
2 .- Insatisfaction: avant-bras croisés formant une sorte de X au-dessus de leur tête.
3 .- Ça a déjà été dit. Vous tournez en rond: Déplacez les bras en tournant les mains. faire une
sorte de roulis avec les avants bras devant soi. Comme lors d’un « changement de joueur » dans
certain sport.
5 .-On ne t’entend pas bien. Parlez plus fort. Lever le bras, du bas vers le haut
Attention : Il est recommandé d’informer l’Assemblée de cette langue au début de celle -ci. Il est
également recommandé dans les assemblées de ne pas commencer à exprimer l’approbation ou des
signes d’inconfort jusqu’à ce que la personne ait au moins terminé son explication.
LIGNES DIRECTRICES D’EXPRESSION ORALE RECOMMANDÉE POUR LES
MODÉRATEURS ET LES ORATEURS:
L’idée est d’utiliser un “langage positif” en évitant les déclarations négatives qui stopperaient
la possibilité de nouvelles discussions constructive. C’est une forme de communication moins
agressive et plus conciliante. Il est plus favorable de débuté l’échange sur les terrains communs.
Unir les avis favorable avant de passer au intervention sur les points qui diffèrent.
Exemples:
1 – “Ne touchez pas ce chien car il va vous mordre” peut être exprimé ainsi: «Prêtez attention à ce
chien, il pourrait vous mordre, et ni vous ni moi ne le souhaitons.”
2 – “Si nous ne parvenons pas à un consensus sur ce point, ce sera un véritable enfer” peut être
exprimé ainsi: «Il est important que nous parvenions à un consensus sur ce point, pour éviter
d’épuiser nos forces en tant que groupe, ce que nous ne souhaitons, ni les uns, ni les autres.”
Nous emploierons un” Langage Inclusif” qui ne fait pas de différence de niveau entre les uns
et les autres et surtout entre les sexes. Il est clair que les habitudes ont de l’importance, et il faut
nous aider mutuellement à nous en souvenir.
LES CLÉS POUR L’ÉLABORATION D’ “ORDRE DU JOUR” DYNAMIQUE
Quel est le programme, l’ordre du jour d’une Assemblée? A quoi sert-il ?
L’ordre du jour est un résumé des sujets qui seront traités à l’Assemblée. Point par point, il
recense tous les sujets important à traiter. Il fait office de file rouge pour l’assemblée. Le fait
d’établir un ordre du jours permet également d’évaluer le temps que l’on peut accordé à chaque
point.
C’est à l’équipe de dynamisation de l’organiser et de le rédiger. Il devra être claire pour la
modératrice ou le modérateur qui s’en servira comme guide, de contenu de base. La commission de
dynamisation des assemblées en aucun cas valorise et décide les contenus de l’ordre du jour. Elle les
met en ordre seulement, en accord, en consensus avec les représentants de chaque commission après
avoir assisté à chacune des assemblées préparatoires.
C’est le sommaire, le scénario de la future Assemblée. Il doit être lu au début de l’Assemblée
dans le but de maintenir les participants informés, et d’impliquer les participants. Avec l’expérience
de chaque Assemblée, nous allons améliorer la conception de cette liste. Repérer peu à peu les
questions considéré comme plus ou moins importantes.
Nous recommandons dans la préparation, de fixer une limite de temps sur la durée de
l’ensemble selon les sujets et le nombre de participants. Si elle se prolonge trop, nous perdrons la
concentration et nous risquons de ne pas être productifs.
** Exemple Pratique d’un schéma type possible pour une assemblée. **
1- Mots de bienvenue et Introduction positive. L’Assemblée est la célébration effective du pouvoir
populaire.
2- Résumé des consensus atteints lors de la précédente Assemblée et les sujets qui peuvent être
restés en attente à la séance précédente.
3- Présentation des équipes de Dynamisation de l’Assemblée qui va commencer. Rôles de chaque
personne.
4- Explication du concept “. Assemblée” . Nous ne votons pas, nous consensuons.
5- Explication du concept “consensus ” (directs et indirects). Explication du processus pour parvenir
à un consensus indirects.
6- Expliquer l’exemple de canaux de coordination (Tour de Paroles – Facilitateur – scripte etc…)
7- Rappel des Signes Communs permettant une expression libre tout en préservant une belle qualité
d’écoute.
8 – La lecture de l’ordre du jour, pour information.
9- Le Tour des Commissions et Groupes de Travail SANS propositions à consensuer. Seulement les
renseignements qui ne nécessitent pas de consensus. Il est souhaitable qu’un représentant de chaque
commission ou groupe de travail puisse assister à la réunion préparatoire de l’Assemblée afin de
mieux organiser l’ordre de contenu. (Liste)
10- Tour des Commissions et Groupes de Travail AVEC des propositions pour l’Assemblée. (En cas
de ne pas réussir a atteindre un consensus direct, les tours de paroles d’ouvrent.
Rappelez-vous :
Un maximum de deux tours de discussion (par groupes de trois) pour défendre chaque position
et/ou de trouver un point d’accord. Si le débat est houleux, on peut créer un espace de réflexion
commune et si (après deux tours) le concensus n’est pas atteint, la proposition est retravaillé puis
reporté à l’Assemblée suivante.
TOURS de PAROLES -> DEBAT -> RESOLUTIONS / REPORTS
10- Avis important : Informé l’assemblée via des citations, des informations d’intérêt général,
dernières nouvelles concernant le mouvement, etc…
12- Tours de DIVERS.. La parole est libre ici. Chacun tour à tour peut est libre de prendre la parole
pour dire ce qu’il veut.
Attention : au cours de ce tour, ne pas ouvrir les tours de paroles de débat. La parole reste
unilatérale ici. Si des proposition importante sont évoqué redirigé l’orateur vers les commissions et
groupes de travail correspondant.
Attention : Annoncer la clôture des tours de paroles de DIVERS, si c’est nécessaire pour
épuisement ou manque de temps. Avant de le faire, indiquer à ceux qui sont concernés qu’ils
pourront s’exprimer à la prochaine Assemblée et que leur nom est gardé.
13- Conclusions et informé les citoyens du lieux et heure de la prochaine Assemblée.
14- Ne pas hésitez à transmettre des message de motivation et rappeler à tous ce qui nous unis.. Il
est important de se quitté dans un climat optimiste qui laissera une bonne impression parmi les
personnes dans l’Assemblée.
16 – Au revoir et merci. (+ Bref message de motivation. Conscience commune. Encouragements.)
—————–
Ce document a été généré à partir de l’expérience de la Commission de Dynamisation de
l’Assemblée de la Acampada de Sol. Il n’est qu’une suggestion. Nous vous encourageons à le
compléter, afin qu’il soit amélioré et diffusé à tous.

About author
A #globalrevolution enthusiast. Twitter: @AliceKhatib
Submit your comment

Please enter your name

Your name is required

Please enter a valid email address

An email address is required

Please enter your message

You think some article is too ethnocentric or difficult to grasp for most of world's population? Tell us - or even better: send us a better version! Thank you!
Donate with WePay

Copyleft, 2011. All rights reversed.

Designed by WPSHOWER

Powered by WordPress